Toutes les Poitrines Blog Lingerie de marque dans toutes les tailles

Quand la lingerie féminine dévoile ses dessous. . .

Les dessous de l'Isère. Une histoire de la lingerie féminine - Musée dauphinois

Lou, Playtex, Lora, Wonderbra… Si ces grandes marques de lingerie résonnent dans votre mémoire comme des synonymes de féminité, elles ont également marqué à tout jamais l’histoire d’une région, l’Isère.
Initiant l’aventure de la lingerie française et se développant jusqu’au XXe siècle, elles changèrent le quotidien de milliers de femmes avec la création de soutiens-gorges, gaines, fonds de robes et autres sous-vêtements devenus incontournables.

Du 22 mars 2013 au 30 juin 2014, le Musée dauphinois de Grenoble rend hommage à ces fabriques iséroises et à tous les doigts de fées qui, à travers leur savoir-faire hors pair, ont révolutionné la mode, la beauté et nos mœurs.
Découvrez cet hommage à travers l’exposition Les Dessous de l’Isère. Une histoire de la lingerie féminine.

Un voyage à l’ère du trousseau

Trois générations de femmes tirent l'aiguille (1900)

Débutez votre parcours par une remontée dans le temps, à l’époque où les sous-vêtements ne répondaient qu’à un besoin d’hygiène et de confort, ignorant la dimension séduction. Découvrez comment, jusqu’au milieu du XXe siècle, les jeunes filles constituaient leur trousseau ; un ensemble de lingerie qui les accompagnerait dans leur future vie de femme mariée.

Jouez les témoins de l’apparition de la culotte et de l’évolution du corset. Et assistez à la révolution industrielle, guidée par la chimie et la création de nouvelles fibres artificielles comme la viscose et le nylon qui transformèrent l’univers de la lingerie.

 

Des marques empreintes de savoir-faire

Publicité soutiens-gorge O Yes d'Alto

Poursuivez votre découverte avec la rencontre de marques régionales célèbres… Valisère, qui sut passer de la ganterie à la lingerie avec intelligence. Lou, qui s’imposa dans le maintien de la poitrine et devint leader de la corsetterie française. Lora, qui usa de textiles filés latex pour confectionner ses slips inégalables. Ou encore Wonderbra, qui changea à tout jamais le pouvoir de séduction du décolleté.

 

D’autres visions de la lingerie

Les portraits culottés par Chloé Prigent

Au cours de l’exposition, attardez-vous devant le court-métrage de Martine Arnaud-Goddet, J’ai épinglé des milliards et des milliards d’épingles ! Elle y livre le portrait d’anciennes ouvrières et responsables de l’industrie de la lingerie.

Étonnez-vous devant les clichés authentiques des culottes d’Hippolyte. La photographe Chloé Prigent immortalise, dans leur quotidien, des femmes à l’aise dans leur culotte.

Plongez dans ces sagas publicitaires, photographiées ou filmées, qui contribuèrent à créer l’image du sous-vêtement tel que nous le connaissons aujourd’hui.

 

Profitez-en, l’entrée est gratuite !
Infos pratiques et renseignements supplémentaires sur www.musee-dauphinois.fr.
 

Crédits photos : le Musée dauphinois et Chloé Prigent.
 

  1. […] 30 juin 2014, Hippolyte expose ses culottes au Musée dauphinois de Grenoble, dans le cadre de l’exposition Les Dessous de l’Isère. Une histoire de la lingerie féminine. Pour suivre l’actualité de la photographe, n’hésitez pas à suivre sa page Facebook. Il lui […]

Ecrire un commentaire :